La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

samedi 25 juin 2011

La vision torimulquienne du monde [Venus d’ailleurs XIII, juin 2011]


Le numéro XIII de la revue Venus d’ailleurs est arrivé avec le nouveau solstice ! Pour cette livraison estivale dédiée à CARNAVAL, votre lièvre précieux a choisi de jargonner sur la base d’un texte des Fragments posthumes de Friedrich Nietzsche. Tout en se voulant respectueuse de la syntaxe et de la structure originales de l’œuvre du philosophe, La vision torimulquienne du monde introduit un lexique parallèle dont le glossaire se retrouvera en ligne sur le site des éditions Venus d’ailleurs (rubrique Courts et Libres). L’extrait qui se trouve dans la revue pourra ainsi, pour ceux qui le souhaitent, être élucidé et rétabli dans sa version primitive (traduite de l’allemand par Lionel Duvoy pour les éditions Allia). 
L’ensemble du texte jargonné, qui comporte quatre chapitres, reste en phase d’élaboration : il sera mis en ligne progressivement et fera au final l’objet d’une édition spéciale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :