La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

jeudi 10 février 2011

Marbre mou : le rapt de Proserpine




Giantimo Lorenzo BERNINI (dit Le Bernin) naît à Naples en décembre 1598. Architecte, sculpteur et peintre, il bénéficie très tôt de l'expérience de son père, lui-même sculpteur maniériste d'origine florentine. Le jeune Bernini réalise d'abord des œuvres décoratives et commence à être reconnu comme sculpteur de talent, influencé par la révolution de la peinture naturaliste initiée par Le Caravage, ainsi que le mouvement baroque.




"Le rapt de Proserpine" (1622) fait partie d'un groupe de quatre sculptures réalisées sous le patronage du cardinal Scipion Borghèse. L'empreinte réaliste des doigts de Pluton, dieu des Enfers, marquant la chair pulpeuse de Proserpine, est assurément un coup de génie, qui renforce le réalisme dramatique de l'enlèvement, mais c'est surtout un choc, une collision sensationnelle entre la corruption des corps et l'éternité marmoréenne.

1 commentaire:

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :