La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

samedi 22 mai 2010

La Contrepétothèque [Littérature]


La Contrepétothèque, comme son nom l'indique, repose sur un système de permutation de lettres et de recombinaison sonore. Plus de 80 titres d'ouvrages littéraires ont été jusqu'à présent "contrepétés". Il s'agit bien entendu de retrouver le titre original ainsi que leur auteur. Pour rendre l'exercice plus ludique, le lièvre lunaire a entrepris de composer le portrait d'auteurs-monstres. Ainsi, derrière ce visage hybride se dissimule trois écrivains dont les titres de livres sont, de haut en bas, les suivants :

1. Le tire-lièvre (auteur français)
2. Le maigre émir te rate (auteur russe)
3. La dîme de Pâques (auteur russe)

à lire dans tous les sens, en mâchouillant bien chacune des syllabes...

< Les composantes de l'auteur-monstre ont été ici simplement déplacées (contrepèterie visuelle) : l'auteur du titre 1 occupe maintenant le milieu du visage, celui du titre 2 le bas et celui du titre 3, évidemment, le haut.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :