La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

vendredi 24 février 2012

The Club Foot Orchestra

L’histoire du Club Foot (première période)
Par Richard Marriott

Le Club Foot de San Francisco fut créé par Richard Kelly, un compositeur ayant étudié avec John Cage et David Tudor. Son obsession était d'associer des valeurs reconnues du monde artistique à une dynamique d'interprétation en concert, de fusionner Frank Sinatra, Roy Orbison et Albert Ayler et de proposer ce mélange sur scène. Un disque produit en 1980 par Subterranean Records, témoigne de ce premier état du Club Foot et des groupes qui gravitaient autour de Kelly à cette époque : The Longshoremen, Naked City (sans relation avec le groupe de John Zorn), Bay of Pigs et The Alterboys. Les thèmes du Club Foot qui ouvrent et concluent cet album furent interprétés par libre association des membres des différents groupes cités. Ce fut le premier Club Foot Orchestra. On peut en écouter des extraits ici et même télécharger cet album, dont la musique ne paraît pas avoir quarante ans d’âge !

Après avoir joué dans quelques productions de Richard Kelly, je m’installai dans un appartement au-dessus du Club Foot. Après quinze mois d'angoisse causée par les stridences qui venaient de l'étage inférieur, je formai un orchestre pour jouer à un festival du Club Foot en juin 1983. Suivant une éthique personnelle visant à l'égalitarisme, tous les musiciens furent les bienvenus, les débutants jouaient un rôle simple, mais essentiel, les plus affirmés jouaient les parties plus difficiles et les solistes jouaient par-dessus tout ça. Nous nous appelâmes Orquestra FOOT a dentra la Boca. La formation incluait trois membres du groupe de Kelly : Opter Flame, Karl DeLovely et Bruce Ackley. Étaient aussi présents Neil Kaku à la basse, Eugene Chadbourne à la guitare et Tutti à la clarinette basse, plus Beth Custer, Josh Ende et Arny Young, qui furent des figures importantes dans les formations ultérieures du CFO. Pour ce premier concert, l’orchestre montra une prédilection pour les mesures bizarres : ma composition The Trial of Silly Satan commençait par un thème africain joué en 12/8, passait en 7/4, 11/8, 5/4 et 13/8 avant reprise du thème. Un mois après ce festival, Richard Kelly se suicida chez lui.

L’orchestre, rebaptisé The Club Foot Orchestra, en référence au lieu d’origine et en hommage à Richard Kelly, se reforma en octobre 1983 pour se produire au Horn Reborn Festival à San Francisco. Pendant quelques années, le CFO joua dans la plupart des clubs de la ville. Deux disques, produits par Ralph Records, témoignent de cette période du Club Foot Orchestra :
Wild Beasts, en 1985 et Kidnapped, en 1987
incluant des musiciens comme Snakefinger, Beth Custer, Eric Drew Feldman, Dave Barrett, Dick Deluxe Egner, Josh Ende, Arny Young, Julian Smedley, Dave Kopplin, Raoul Brody and Opter Flame.
Ces deux albums sont aujourd’hui réunis sur un seul CD chez Rastacan Records.

L’histoire du Club Foot (seconde période)

Richard Marriott est compositeur, musicien, producteur et créateur d’instruments depuis plus de trente ans. Il a composé pour le cinéma, la télévision et différents arts du spectacle : la danse, le théâtre et l’opéra, mais aussi pour des installations et jeux video (il fut employé par la société Atari), englobant un éventail de styles, de l’avant-garde à l’industrie du commerce traditionnel.

Fondateur et directeur artistique du Club Foot Orchestra, qualifié de premier ensemble musical pour ciné-concert, Richard Marriott a composé pour cette formation les musiques des films suivants : 

Calligari, 1987
Nosferatu, 1989
Sherlock Junior, 1992
Metropolis, 1991
Pandora’s Box, 1995
Les mains d’Orlac, 1997
Legong dance of the Virgins, 1999
en collaboration avec Made Subandi et la formation Gamelan Sekar Jaya
Potemkine, 2005
Le fantôme de l’Opera, 2005

Et aussi, comme on peut le voir ci-contre, The Club Foot Orchestra a repris des films de Federico Fellini, mis en musique par Nino Rota...

extrait du Cabinet du docteur Calligari

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :