La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

dimanche 12 décembre 2010

Chewing Hides the Sound + Greener Postures, Snakefinger [Euro Ralph, 1999]





Philip Charles "Snakefinger" Lithman (1949-1987)

 
Né à Londres, issu de la scène du "British Blues", le musicien Philip Lithman, dit Snakefinger, fait la rencontre à San Francisco du groupe américain The Residents et participe à leurs premiers concerts et enregistrements studio.
 
 
De retour à Londres en 1972, il forme un groupe de "pub-rock", Chilli Willi & The Red Hot Peppers, qui durera jusqu’en 1975.











En 1976, il repart aux États-Unis et vit à Los Angeles, puis retourne en 1978 à San Francisco où il reprend une collaboration plus régulière avec The Residents.

Entre 1979 et 1980, deux disques sont produits sous son nom, sur le label Ralph Records des Residents (et avec leur collaboration musicale). La même année, au cours de concerts en Australie, Snakefinger est victime d’une crise cardiaque qui l’oblige à rester hospitalisé pendant six mois.



En 1982, Lithman entreprend une série de concerts avec une nouvelle formation, Snakefinger’s Vestal Virgins, dans laquelle figure notamment Eric Drew Feldman, ancien membre du Magic Band de Don Van Vliet (alias Captain Beefheart).
Avec cette même formation, il enregistre Manual of Errors (Ralph records,1982), suivi d’un album de reprises de blues, Snakefinger's History of the Blues: Live in Europe (Rough Trade, 1984) puis de nouvelles compositions originales, Night of Desirable Objects (T.E.C. Tones,1986)



En 1985-1986, Snakefinger est associé au Residents pour leur tournée mondiale, "13th Anniversary Show". L’enregistrement public réalisé à Tokyo permet de se rendre compte de la forte présence du guitariste au sein du groupe en concert.





 
En 1987, en Autriche, au cours d’un tour d’Europe, une nouvelle crise cardiaque lui est fatale. Il avait 38 ans. The Residents enregistre un hommage intitulé Snakey wake en 1988.

1 commentaire:

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :