La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

mardi 29 juin 2010

Who has stolen the air ? ZGA [some bizarre, 2007]


Le groupe ZGA a débuté à Riga dans les années 80.
En 1989 un premier album est réalisé pour Recommended Records (Chris Cutler).
En 1991, ZGA se fixe à St Petersbourg.
Issu du courant bruitiste et industriel, ZGA a su s’ouvrir et se créer, par un travail de recherche qui dure tout de même depuis bientôt 30 ans, un univers musical original accompli.

Au cœur de ZGA se trouve Nick Soudnick, musicien-compositeur-homme-orchestre, qui mène une activité intense, se consacrant à divers projets musicaux : membre du GEZ 21 (Gallery of Experimental Sound), il est producteur d’un groupe entièrement féminin, IvaNova (qui comprend Ekaterina Federova, membre de ZGA), compose également depuis 1999 pour le théâtre Akhe de St Petersbourg (musiques de scène : Faust, Tauromaquia), travaille aussi avec Alexander Lebedev-Frontov au sein de Vetrophonia et apporte sa contribution à différents artistes.

Soudnick "sculpte" la matière sonore, se sert d’instruments fabriqués, préparés, détournés. Cela produit une musique étrangement belle, puissante et aventureuse, qui n’exclut pas la forme mélodique (sans autre compromission).

Depuis 2000, les musiciens permanents de ZGA sont Ekaterina Fedorova (drums), Ramil Shamsudinov (trombone) et Valeria Kildeeva (violon). Autour d’eux, la formation évolue, selon la nature des projets.
11 albums à ce jour ; Soudnick, 6 albums sous son nom.
Le disque Who has stolen the air ? est une compilation réalisée sous le label "Some bizarre" réunissant une sélection de 16 titres de différents albums du groupe Zga et de Nick Soudnick (de 2003 à 2006); s’y intercalent 5 compositions d’une formation plus récente : FIGS (Ekaterina Federova, Alexei Ivanov, Marcus Godvin, Nick Soudnick). À leur écoute, les oreilles de votre lièvre précieux se sont spontanément dressées et, pour cette action de grâce audio-érectile, il s’est promis d’acquérir entre autres réalisations de ZGA, celle de FIGS (album NEVA WAVE).

Les réalisations de ZGA sont assez peu disponibles en France, mais on en trouvera une bonne partie sur le site de DISCOGS (paiement possible en euros).
Qu’une telle musique provienne de Russie ne peut évidemment que réchauffer le cœur.

Cette musique se caractérise par un un son puissant, usant au maximum d'amplitude et de résonance, rude et extrême, mais toujours, en même temps, finement conçue et structurée. Constituée en majeure partie de sons bruts, "noisy", certaines compositions font place à des phases d'apaisement d'une réelle beauté. Aux "gros" son industriel s'intègrent des moments de musique concrète, faite de crissements, frottements, grattages, comme des bruits d'insectes. Certains morceaux ont une forme clairement tonale et des passages mélodiques, tandis que d'autres sont entièrement dénués de tonalité. Ces pièces atonales se rapprochent des perceptions de la peinture abstraite - un genre de sensations que l'artiste nous transmet, par combinaison des formes et des couleurs, mais qu'il nous est impossible de définir précisément.
Bart Hopkin (excerpt from the book "Orbitones, Spoon Harps & Bellowphones", published by Ellipsis Arts).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :