La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

mercredi 23 janvier 2013

Deep in the blues, James Cotton [Polygram/Polydor, 1996]

Le blues, de 7 à 77 ans ! C'est l'âge actuel de James Cotton, qui reste actif (son album « Giant » date de 2010) et qui entre à présent dans sa soixante-dix huitième année. Un modèle de vigueur et d'endurance, avec plus de 60 ans de musique au cœur et aux tripes.

Deep in the blues, petite perle de blues traditionnel (acoustique) datant de 1996 fut couronnée par un Grammy Award. Récompense bien méritée pour James Cotton, compositeur, chanteur et harmoniciste parmi les plus grands, héritier de Sonny Boy Williamson II, reconnu pour maître (ce dont on ne s'étonnera pas).

James Cotton, au début de sa carrière, jouait de la batterie, mais s'est vite concentré sur l'harmonica avec un talent incontestable, en jouant d'abord avec Howlin'Wolf au début des années 1950, aux côtés d'un autre grand bluesman contrebassiste, Willie Dixon (disparu en 1992). Il a été également l'harmoniciste, en alternance avec Little Walter, du non moins gigantesque Muddy Waters (voir video ici incluse), de Matt Murphy... En 1965, il forme le James Cotton Blues Quartet, avec Otis Spann au piano, puis le James Cotton Blues Band en 1967.

Deep in the blues, dont le prix modique de vente ne saurait vous priver, est simplement impeccable, sans aucune tache de vieillesse, et le jeu et la voix de James Cotton, qui venait de se battre contre un cancer de la gorge, sont à couper le souffle, portés le jeu subtil de Charlie Haden, plus connu comme jazzman, et l'appui aussi discret qu'efficace de Joe Louis Walker (sans oublier Dave Maxwell au piano sur quelques titres).


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :