La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

jeudi 22 novembre 2012

Changement de terrier !

Le lièvre lunaire déménage, tout en restant bien sûr sur son astre de prédilection : c'est la raison pour laquelle ce blog connaît un ralentissement contraint et forcé, quoique temporaire, dû au creusement des nombreuses galeries nécessaires à l'aménagement de son nouveau terrier. Le chat du Cheshire, en maître d'œuvre, expert en apparitions et disparitions, veille sur le bon déroulement des opérations et la prochaine réactivation du réseau, devant fournir au résident eau, gaz, électricité ainsi que la nouvelle fée internet... Bref, tout le confort postmoderne. Nous aurons d'ailleurs à reparler prochainement d'Alice, du chat de Chester, du lapin blanc, du lièvre de Mars (qui soulève actuellement beaucoup de curiosité) et du chapelier toqué, par l'intermédiaire non pas de Lewis Carroll, mais d'un de ses illustrateurs américains, Peter Sheaf Hersey Newell (1862-1924), qui fut lui-même auteur de poèmes nonsensiques, de comics et de livres pour enfants. A bientôt donc, et mille excuses pour le dérangement !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :