La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

samedi 14 mai 2011

Les enfants dans la lune, suite [Amérique du nord]

Les Creeks disent que la lune est habitée par un homme et son chien. Les tribus natives de Colombie-Britannique (côte ouest du Canada) ont aussi leur légende. M. William Duncan écrit :
Par une nuit très sombre, on m’a raconté que l’on pouvait voir une lune sur la plage. Sur place, il y avait un disque lumineux, avec la silhouette d’un homme dessus. Le niveau de l’eau était alors très bas, et un des chamans avait allumé ce disque au bord de l’eau.  Ils l’avaient fait avec de la cire, et c’était une réplique fidèle de la lune, qui était alors pleine. C’était un spectacle impressionnant. Il n’y avait rien autour, mais selon les indiens, les guérisseurs s’en servent pour parler avec l’homme de la lune.
M. Duncan fut à une autre occasion conduit au village ancestral d’une tribu d’indiens, dont le chef déclara :
C’est l’endroit où vécurent nos ancêtres, et ils nous ont raconté quelque chose que nous voulons vous raconter à notre tour : Une nuit, l’enfant d’un chef se réveilla et réclama de l’eau. Ses cris étaient bouleversants : "Mère, donnez moi à boire !", mais la mère n’y prêtait pas attention. La lune fut émue et descendit jusque dans la maison. S’approchant de l’enfant, elle dit : "Voici de l’eau, elle vient du paradis : bois.". L’enfant se saisit anxieusement du pot, avala le breuvage, puis, séduit par la lune, sa bienfaitrice, il s’en alla avec elle. Ils prirent un passage souterrain jusqu’à ce qu’ils ne furent plus en vue du village, puis montèrent jusqu’au ciel. Et le chef d’ajouter : Nos ancêtres nous racontent que la silhouette que nous apercevons dans la lune est celle de cet enfant. Le petit panier qu’il tenait en allant se coucher est aussi visible.

Moon lore, Timothy Harley
(traduction Léa-Kim Leboissetier)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :