La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

mardi 23 novembre 2010

Liqueur céleste


Le lapin ne boit pas, mais il lèche la rosée, liqueur céleste déposée par la Lune.
La rosée douce, c’est la manne, la panacée recueillie par les taoïstes dans des vases ou des "miroirs de lune" métalliques.

Les taoïstes prenaient aussi des "bains de lune".

Dès demain, je me fais taoïste, rien que pour les bains de lune...

Le folklore scandinave, et généralement germanique, connaît encore la "rosée de miel" qu'on recueille soigneusement dans les linges pendant la nuit du solstice d'été et à laquelle on attribue de précieuses propriétés comme remède et comme levure.
Georges Dumézil, 1952.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :