La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

samedi 26 avril 2014

Carottes !

Avant son Bestiaire érotique publié chez le même éditeur en 1998, Jean-Luc Hennig nous gratifiait d'un Dictionnaire érotique des fruits et légumes, dans lequel votre lièvre précieux ose extraire un passage relatif à l'un de ses aliments favoris, que voici :

"Eh bien, justement, parlons-en du sexe de la carotte ! Quelle histoire ! Jamais de la vie une carotte n'a désigné un membre mâle tant soit peu glorieux ou conquérant ! C'est une vue de l'esprit ! Car on n'a jamais évoqué que la petite carotte, un point c'est tout. Rappelez-vous la chanson :

"En r'venant de la Saint Martin,
Rencontré trois lapins,
Un qui pue, un qui pète,
Un qui joue de la clarinette,
J'en mets un dans mon mouchoir,
Il me dit qu'il fait trop noir,
J'en mets un dans ma culotte,
Il me mange ma petite carotte".

(Mais, dans la version suisse, la chanson perd sa culotte et donc aussi sa carotte). Voici encore ce que notait Jules Renard, qui se rendait souvent au Jardin d'Acclimatation pour préparer ses Histoires naturelles : "Des jeunes filles font effort pour ne regarder, des singes, que leurs grimaces, mais il faut bien voir le derrière rouge et la petite carotte. Il y en a un qui soupèse délicatement celle de son frère. On ne dit rien, on se rattrape en disant : "Oh, le sale !" quand il cherche les poux de l'autre et les lui mange avec une touffe de poils."

Dans son Manuel de civilité pour les petites filles, Pierre Louÿs ne dit pas autre chose : "Devoirs envers Dieu : remerciez-le d'avoir créé les carottes pour les petites filles, les bananes pour les jouvencelles, les aubergines pour les jeunes mères et les betteraves pour les dames mûres." Alors que le panais se gonfle d'importance, surtout chez Céline, qui en fait un usage immodéré, que fait la carotte ? La carotte ne fait rien. Elle se réfugie dans les paillardes des potards et des carabins. Elle fait dans la chanson d'internat.

Jean-Luc Hennig : Dictionnaire érotique des fruits et légumes (Albin Michel, 1994)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :