La symbolique, pas plus que les croyances populaires, ne font de différence entre le lièvre et le lapin. Pour certaines civilisations anciennes, le lièvre était un « animal de la lune » car les taches sombres que l’on peut voir sur le disque lunaire ressemblent à un lièvre en pleine course.

Encyclopédie des symboles

(sous la direction de Michel Cazenave, La Pochothèque,1996)


auteur-éditeur : www.remy-leboissetier.fr

jeudi 2 novembre 2017

H2O ou le nébuleux destin d'Unanimus Nemo, Michel Cadière & Rémy Leboissetier [éditions Venus d'ailleurs, septembre 2017]


Fable de la création, voyage initiatique, épopée picaresque en dix actes, à l'image de l'Arbre de Vie, où s'entrecroisent récits mythologiques et légendes populaires. Une grande partie du texte consiste en une réinterprétation, parmi d'autres périples, du voyage de Jason et des Argonautes en quête de la Toison d'or.
Tour à tour Orphée, Héraclès, Hermès, Ulysse, Dionysos, Prométhée, Job, Captain America, Alcide Chimère... Unanimus Nemo doit affronter de multiples monstres : la Gorgone, Cerbère, la Sphynge, l'Hydre de Lerne, La Chimère, Les Harpies, La Cocatrix, Bigorne, le loup garou, le Jabberwocky...
Le héros est accompagné à chaque étape par des guides animaliers qui sont, par ordre d'apparition : la cistude arlequinée (tortue à damier), Bargabanti l'hippocampe-pygmée, Dynaste Hercule le scarabée, Furcifer Pardalis le caméléon-panthère, le Béluga, Tyto Alba la chouette effraie, le Chartreux, Pandinus Imperator le grand scorpion noir, le Bombyx et enfin l'Huître pneumatique, qui est la seule créature imaginaire.

Sur la forme :
Le texte comporte plusieurs niveaux d'écriture (récit, dialogues, commentaires, spéculations, citations contextuelles et intertextuelles...) matérialisés par des justifications de texte et choix de polices différent)e(s.

 
ACTE 1 : Le bal des débutants, I
« Est-elle née de la première goutte de pluie cette chose qui s'agite sous la glace de la mare ? »

Né de la première pluie, H2O, l'être chimique sort du bouillon de la mare avec le soutien du Cosmophore (la tortue, pilier du monde en mythologie chinoise). Ce n'est alors qu'un être monocellulaire « sans queue ni tête, se convulsant à la croisée des mondes ». Sauvé du néant, avec un cœur en poche, il lui reste à survivre au Chaos. C'est un genre de loterie ou jeu de hasard, qui consiste à trouver sa place sur l'échiquier de la création puis déterminer une voie, du type jeu de l'oie. De la foire à la brocante anatomique, il passe jeune débutant au Conservatoire des arts plasmatiques, dont il ressort promu, auto-couronné. Mais entre-temps, la boîte de Pandore s'est ouverte...

ACTE 2 : Le bal des débutants, II
« Takata-klong ! takata-klong ! Le train de l'évolution est en marche ».

Les hélices de l'ADN se mettent à tourner. Après s'être nourri du microcosme, H2O est projeté dans le macrocosme, géant cloaque : c'est à présent un être sexué, mais toujours un « homme d'avant l'homme-d'avant l'homme ».

ACTE 3 : Catabase
« Oui, j'aurai commerce avec les morts, j'entrerai dans la ronde des Macchabées. »

H2O, fier chevalier, monté sur l'hippocampe-pygmée, continue d'opérer sa mue et de chercher sa voie, l'issue du labyrinthe. Après avoir estoqué le Minotaure, H2O se fait nécromant et amorce sa descente aux Enfers, sur le dos du scarabée. Après avoir drogué le dogue tricéphale Cerbère, il rencontre le Boiteux, maître-Forgeron et orfèvre-bijoutier. Il en remonte grandi et triomphe avec intelligence de la Sphynge, avant de s'accoupler à Ariane.

























ACTE 4 : Alcydonia ou le jeu des formes
« Le fouet imprime dans les chairs la marque aveugle des bourreaux. »

Sorti de l'Anus Mundi, H2O se retrouve errant nu dans les marécages : tout change à vue, à l'instar de son nouveau compagnon, Furcifer Pardalis, le caméléon-panthère. C'est aussi l'enfer sur terre ! La guerre, hydre infâme, lui révèle des foules de tortionnaires. C'est un combat mené contre la tyrannie. Mais c'est aussi le début d'une organisation collective, d'un rêve d'émancipation...

ACTE 5 : Anabase
« Soyez heureux, tous, je vous apporte le feu sacré ! »

H2O, qui voulait renaître femme, entre en colère contre les dieux et entraîne ses semblables dans sa mutinerie. Fort de ses exploits, il entend apporter à tous le feu sacré. Mais la justice divine n'est pas tendre et le fait abjurer. Ici débute le long parcours nautique, odyssée dont il assure la direction au nom d'Unanimus Nemo. C'est la quête de la Toison d'or qui le mènera auprès de sa Dame, sur les rives du Caucase. « Fleuves d'émeraude et cascades de vin rubis »... On est au Paradis.

ACTE 6 : Pur et Impur
« D'où me vient cet enchantement ? »

C'est le temps des cathédrales, de l'amour courtois. Mais Unanimus continue son voyage en mer jusqu'à ce lieu, très bien gardé, de la Toison d'or qui suscite toutes les envies. C'est là qu'il trouve sa reine et qu'ils se tiennent en amour. Il s'élève au plus haut, avant de retomber au plus bas, sur un tas de fumier, entouré d'individus menaçants. Il ne se tire de ce traquenard qu'à la faveur de l'intervention du monstre Bigorne...























ACTE 7 : Dans la forêt obscure
« Où est l'Homme, l'avez-vous vu ? »

Unanimus ne se sent pas la dignité d'homme et pour l'atteindre, il suit la voie de l'ascèse, se fait ermite, loin, loin... Il disparaît. Ses amis inquiets le cherchent à travers la forêt. Tout le monde se trompe. Un seul être les renseigne efficacement, le Chartreux, le chat bleu aux yeux de cuivre jaune, qui fut le seul compagnon de l'ermite. Avant de pouvoir atteindre le statut d'homme, Unanimus meurt d'une mort tout humaine, sous les effets de la belladone, étouffé par ses humeurs noires...

ACTE 8 : L'affaire King Burger et l'attaque du West County
« Par Mithridate, n'êtes-vous pas contents du voyage ? »

Unanimus se réveille en étant "l'Homme d'après l'homme", sans plus savoir son nom, NEMO, qui était personne (et inversement OMEN, qui est présage) : Homme universel réformé, cyber-mercenaire doté d'un système pro-cérébral trilobé, il a reçu un ordre mission, au nom de la White Bull Holding Company : déloger le King Burger du West County, l'assiéger dans son Solstitium avec le soutien d'une compagnie de scorpions de Palestine.
Ils partent dans les profondeurs sous-marines en bathyscaphe...
La mission étant réussie, Unanimus Nemo gagne une croisière de luxe : un voyage galactique à bord du Milky Way Spaceship, qui l'attend à l'astroport de Crocodilopolis...

ACTE 9 : Crocodilopolis
« À quoi bon lutter désormais, puisque la mort ne fait plus battre la vie ? »

Devenu bouffon de service dans la grande foire de Crocodilopolis, Unanimus Nemo hésite à partir. Dans une ambiance de fête des derniers jours, il rencontre le Bombyx, qui l'invite à suivre le fil de sa soie, dans les coulisses de Crocodilopolis. À l'intérieur du temple des arènes, il voit sa reine menacée de viol par un satyre tauromachique, et doit en preux chevalier et fier matador porter une nouvelle estocade. Mais aussitôt, tout se débonde. Il semble bien que que de son épée crucifère il ait transpercé le nombril du monde. Il fonce à bord du Milky Way Spaceship et entreprend un voyage aux confins de l'espace...

ACTE 10 : Magic Land
« Je ne cherche qu'à rejoindre le lieu de ma naissance et revoir la lumière dont je fus jadis aveuglé. »

Unanimus Nemo cherche à rompre le sceau de garantie de son contrat d'immortalité qui le lie à la White Bull Holding Company mais son opération d'auto-piratage échoue, l'équation retombant toujours sur l'infini. La solution passe par l'Huître pneumatique : il faut extraire la perle, avaler la pilule.
Parti du centaure, Unanimus Nemo s'approche de son terminus, Sagittarius, au bord d'un fameux trou noir. Il est temps de « rentrer à l'Âmaison », en trois étapes :
Le SACRE : une dernière fois, il s'unit à sa Dame.
Le SACRIFICE : « La flèche du Sagittaire atteint les amants, la foudre les traverse ». L'Huître pneumatique réapparaît, ouvrant sa gueule béante.
Le SACRO-SAINT ORIFICE : Nemo est « happé par le trou noir du noyau galactique »

La boucle est bouclée, le gobeur est gobé !

Descriptif
Format 18x27cm, 110p.
Couverture à rabats quadri, rouge, bleu et or, comportant une carte céleste à son verso, au format déplié de 42x64cm
49 illustrations & ornements, dont 16 illustrations pleine page + 10 tondos insérés, tirés à part.

Lien de commande
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez adresser quelques carottes au LL ou au contraire, lui donner un coup de bâton sur le râble, ce formulaire vous est dans les deux cas destiné :